Cette forteresse n’est pas un décor

Dans le quartier de Baud-Chardonnet, dimanche 5 mai, l’Atelier d’Urbanologie souhaite un « Baud Bonjour » aux voisins, aux fidèles, aux badauds, aux curieux venus découvrir le territoire en mutation. Que peut bien cacher cette forteresse?

Pourtant déjà loin des déliés de la Rennaise de préfabrication, peu laisse présager qu’il y a eu un monde avant le béton récemment monté, si ce n’est le vert et la terre qui se laissent faire, argile. Derrière, l’Élaboratoire et quelques vestiges. Ce mur conservé pour les lézards, au milieu du parc d’un futur Rennes-plage? Le fantôme de la maison Oodaaq au bord de l’eau, un jardin maintenant perché au deuxième étage, le Phare de la pointe du doigt, des machines et algecos, des petites îles dans la Vilaine, sans digue, là où l’eau pourra faire sa crue, en face, les terrasses du Vertugadin, au pied des seize ou dix-sept étages… un paysage multiple, transformé, figurée la sensation vertigineuse, un nouveau quartier est né. Sortie de terre la cité densifiée, sera t’elle radieuse?

_MG_4099
Juin 2017, Baud Chardonnet vue des Terrasses du Vertugadin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s